Un terrain pour accueillir dans de bonnes conditions les gens du voyage? Comme nous le rappelions hier, l'idée est discutée depuis plus de dix ans dans la Cité du Doudou. En attendant, la communauté nomade s'installe comme elle peut, la solution temporaire proposée au zoning de Ghlin-Baudour n'étant pas adaptée lorsque la météo est pluvieuse.

Ces derniers jours, des gens du voyage se sont donc installés au zoning Initialis 2.0 d'où ils ont été priés de partir par un huissier avant de débarquer sur l'ancien site des tours Toit&Moi à Ghlin où les autorités leur ont à nouveau demandé de plier bagage.

Le centre de médiation des gens du voyage et des Roms dénonce un problème structurel avec le manque de terrains accessibles en Wallonie et à Bruxelles. Et il souligne que seulement 10 communes sur 262 ont répondu à l'appel à projets de la Région wallonne pour créer des terrains d'accueil destinés aux gens du voyage. Dix, ce n'est pas beaucoup effectivement. Mais Mons en fait partie.

La Ville a en effet rentré un projet qui a déjà reçu un avis favorable de la Région wallonne. Il sera présenté au gouvernement en juin pour une décision formelle. Mons pourrait obtenir un subside annuel de 30.000 euros. Le choix du terrain et le calendrier pour la concrétisation du projet sont toujours en discussion. Mais ce coup de pouce wallon pourrait enfin faire aboutir un projet qui trainait depuis longtemps dans l'air montois.