Le conseil communal de ce lundi 19 octobre doit entrer dans l'Histoire de la Cité du Doudou. Mais aura-t-il lieu? Compte tenu du contexte sanitaire en effet, la séance doit se tenir par visioconférence. La décision a été prise ce week-end alors que le conseil avait d'abord été convoqué à la salle Calva de Ghlin, puis celle d'Havré. Un test technique était proposé aux élus à 14 heures, mais il a été annulé.

Pour Mons en Mieux, il est préférable de reporter le conseil communal prévu en visioconférence ce lundi soir. "Nous ne sommes pas contre la visioconférence, nous l'avions d'ailleurs proposé durant le confinement. Mais nous estimons qu'une telle organisation ne s'improvise pas", explique Georges-Louis Bouchez, chef de file de Mons en Mieux. "Nous pouvons aussi nous inquiéter de la légalité des décisions qui pourraient être prises lors de cette séance. En effet, nous ne sommes pas en règle au niveau de la convocation qui a été changée à la dernière minute. Dans le contexte actuel, il ne faudrait pas que des décisions comme l'ordonnance de police sur le port du masque puissent être attaquées. Nous demandons donc de reporter le conseil de quelques jours pour pouvoir mettre le système au point et garantir la bonne tenue des béats, plutôt que d'agir dans la précipitation. Encore une fois, cela prouve l'amateurisme dont on est trop souvent victime à Mons."

Et le groupe d'opposition de pointer l'exemple de Tournai. "Là bas, un conseil communal était également prévu ce lundi soir en présentiel. Mais pour le faire en visioconférence, la Ville de Tournai a décidé de le reporter d'une semaine", souligne Guillaume Soupart.