Les agriculteurs étaient de sortie ce midi. La FUGEA a mené des actions sur différents ronds-points en entrée de ville dans toute la Wallonie. A Mons, une demi-douzaine de tracteurs a encerclé le rond-point du Coq vers Jemappes pour mettre en place un barrage filtrant et distribuer des tracts afin de sensibiliser les automobilistes à leur combat.

Au centre de leurs crispation: la réforme de la Politique Agricole Commune européenne et son application par le gouvernement wallon. La FUGEA réclame "plus d'équité sociale dans la répartition des aides" et "une transition agroécologique accessible à un maximum de fermes."

Le syndicat agricole défend cinq points clés, à savoir: une distribution des aides "plus justes", des aides couplées "fortes et revues pour soutenir l'élevage" qui soient plafonnées à un montant minimal, des éco-régimes pour soutenir la transition d'un maximum de fermes, des systèmes d'aides favorables aux jeunes agriculteurs et aux nouvelles installations et des actions concrètes pour limiter la pression foncière.

Une action similaire s'est également tenue à Soignies, au rond-point de l'étoile. L'action a provoqué quelques ralentissements, mais pas de gros embarras de circulation.