L'élevage industriel a de lourds impacts sur l'environnement, et c'est devant un emblème du secteur qu'Extinction Rébellion a voulu dénoncer ces ravages. Une quinzaine de militants ont mené une action symbolique devant le McDonald de la Grand-Place de Mons ce samedi midi. Certains ont squatté des tables de la terrasse pour déguster leur propre lunch végétalien. D'autres ont mis en scène un crime d'écocide devant la célèbre enseigne étasunienne.

L'élevage industriel est la source d'approvisionnement majeur des grandes chaînes de fast-food comme McDonald, KFC ou Burger King. Mais il fait des ravages. "Selon les Nations Unies, cet élevage serait responsable de 67% de la déforestation de l'Amazonie et de la destruction des habitats naturels", souligne Extinction Rébellion. "Il occasionnerait plus de 15 % des émissions de gaz à effet de serre, jusqu'à 21 % en incluant la déforestation. Cette industrie est à l'origine de 25 % de l’acidification des sols et de 74 % de la dégradation des espaces aquatiques. Déchets d'animaux, hormones, engrais et autres pesticides utilisés par cette industrie entraînent en effet une pollution de l'eau. "En outre, l'élevage industriel joue un rôle majeur dans le réchauffement climatique, les zoonoses et pandémies, mettant ainsi en danger la sécurité sanitaire et alimentaire mondiale", ajoute la locale Mons-Borinage du mouvement Extinction Rébellion.

Les militants écologistes dénoncent en outre une surconsommation de la viande en Belgique. Ils s'appuient sur une étude de l'UCL commandée par Greenpeace. Elle démontre que les Belges âgés de 15 à 65 ans consomment en moyenne 114 g de viande par jour alors qu'ils devraient en consommer maximum 27 gr pour faire baisser les gaz à effet de serre de 58%, les émissions d’azote de 40%. Cela réduirait de 76 % la pression sur la biodiversité en Belgique.

Pour Extinction Rébellion, consommer de la viande n'est plus une option viable si nous voulons préserver les générations futures, mais aussi faire preuve d'empathie envers les animaux. "Nous sommes ici pour dénoncer le crime d'écocide de Mc Do. Et montrer qu'un régime végétalien peut être équilibré et savoureux. Nous exigeons que Mc Donald prenne ses responsabilités, effectue une véritable transition et non un greenwashing marketé proposant un burger végé à côté de tous les autres burgers carnés", explique Isabelle membre du collectif.

Les militants d'Extinction Rébellion avaient débarqué peu après 12h pour mener leur action symbolique devant le McDonald de la Grand-Place de Mons. Au bout d'une bonne demi-heure, la police a fait évacuer les lieux dans le calme. Les militants ont plié bagage, en espérant que leur message touche un maximum de monde.

© G.La