Il n’est pas rare que des citoyens soient contactés par les services de police après qu’ils aient retrouvé leurs compagnons à quatre pattes. L’opération est d’ailleurs assez simple pour les forces de l’ordre qui ont accès aux données permettant de contacter les propriétaires. Les choses vont malheureusement changer à partir du 1er mai où ces informations vont être anonymisées.

Ce changement de confidentialité est dû à un changement de conformité liée à la réglementation sur la protection des données personnelles (RGPD). "L’accès aux données associées aux animaux identifiés sera, à partir de ce samedi 1er mai, strictement limité aux vétérinaires et aux refuges", explique la zone de police des Hauts-Pays. "Cela signifie qu’en cas de perte d’un animal de compagnie, personne d’autre, pas même la police, ne pourra accéder aux données du propriétaire. On ne pourra donc plus les contacter si on retrouve leur compagnon à quatre pattes."

Les zones des Hauts-Pays et de Mons-Quévy incitent donc les propriétaires de chiens et de chats à se rendre sur les sites www.dogid.be/fr/GDPR et online.catid.be. Ils pourront ainsi donner leur accord explicite pour rendre leurs données de contact publiques et donc accessibles par les zones de police. Cela leur évitera, par la même occasion, des coûts superflus et une perte de temps inutile. La procédure à suivre sera mise en ligne à partir du samedi 1er mai sur les sites cités précédemment.