De nouveaux chantiers de voirie se profilent à Mons. Les conditions et modes de passation de six marchés publics ont en effet été approuvés lors du dernier conseil communal. Les trottoirs vont ainsi être refaits à la rue Albert 1er à Hyon, à la rue des Brasseurs à Mons et à la rue des Croix à Jemappes. À la rue Jacquemotte de Ghlin et à la rue Camille Toussaint de Havré, ce sont l'égouttage et la voirie qui vont se voir offrir un coup de jeune. Enfin, des travaux d'étanchéité sont également prévus à la rue de la Seeuwe à Mons.

Précisons que les cinq premiers marchés publics bénéficient de subsides du Plan d'Investissement Communal et du Fonds régional pour les investissements communaux, les fameux PIC et FRIC.

Le collège annonce par ailleurs l'attribution d'un autre marché public pour la réfection des trottoirs à la rue des quatre Bonniers à Nimy ainsi que pour l'installation d'un éclairage public à la rue Chisaire à Mons. "Au total, ce sont près de 6,3 millions d'euros qui seront investis en travaux de voirie sur le territoire", précise l'échevin des Travaux, Stéphane Bernard.

Ce type de chantiers se multiplient depuis le début de la nouvelle mandature. Le collège PS-Ecolo a en effet doublé le budget des voiries, assumant sa volonté de consolider les missions de base de la Ville. Autrement dit, pas de projets "bling bling", mais des investissements très terre à terre pour améliorer le cadre de vie des Montois.

Reste à prendre son mal en patience pour voir certains projets se concrétiser. "Pour les chantiers qui arrivent, les décisions ont été prises il y a deux ans. Mais les procédures administratives sont très lourdes, surtout si on passe par le PIC", explique le bourgmestre Nicolas Martin.

Les marchés publics ayant été validés par les conseillers communaux, le coup d'envoi se rapproche à présent.