Le salon des arts ménagers qui devait se tenir au mois de novembre au Lotto Mons Expo est finalement annulé en raison de la reprise de l'épidémie de coronavirus. Tout était prêt, jusqu'à l'affiche de l'événement. Et le visuel utilisé n'a pas manqué de faire réagir la présidente du CPAS, Marie Meunier, qui voit dans l'utilisation d'une ménagère bien affrétée un cliché sexiste.

"Cet événement était organisé par un privé, la Ville n'a pas de droit de regard sur ce type d'affiche. Mais on va clairement à l'encontre de nos valeurs et de tout ce qu'on met en place", commente Marie Meunier. "Pour rappel, à mon arrivée au CPAS, j'ai créé un conseil consultatif de l'égalité hommes-femmes avec plusieurs groupes de travail sur l'espace public, le harcèlement, les violences sexuelles ou encore la prostitution. Dernièrement, nous avons adopté la charte européenne sur l'égalité hommes-femmes. Cette communication ne correspond pas du tout aux valeurs que nous défendons."

La présidente du CPAS est déconcertée de voir que de tels clichés sévissent encore à notre époque. "C'est à se demander ce qu'il faut encore faire pour ne plus voir de telles choses en 2020. Ça ne correspond pas du tout à l'image de la femme d'aujourd'hui. Et honnêtement, qui fait le ménage avec un look pareil? J'appelle les organisateurs à participer à une séance de notre conseil consultatif afin d'être plus inspirés pour la prochaine édition."

Du côté du Lotto Mons Expo où devait se tenir le salon, on se dit prêt à revoir sa copie si l'occasion se présente. "Il n'y avait pas d'arrière-pensées sexistes, nous voulions une belle affiche colorée qui soit accrocheuse. Mais pour la prochaine fois, on pourrait mettre un homme ou demander à la présidente du CPAS des idées, ce n'est pas un problème", conclut Hugo Schryers, gérant du Lotto Mons Expo.