Fils légitime du squash et du tennis, le padel a de plus en plus le vent en poupe chez nous.

Véritable institution bien connue des sportifs montois et plus particulièrement des adeptes de la raquette, l'Aramis s'apprête à franchir un nouveau cap avec la création de deux terrains de padel. La nouvelle était dans l'air, elle se concrétise enfin alors qu'un permis vient d'être déposé.

Concrètement, l'Aramis va réaménager l'espace à l'arrière du bâtiment pour y installer un parking de 73 places, un petit espace vert et surtout, deux terrains de padel de 300 m2 chacun, couverts d'une toile tendue sur structure d'aluminium. Une enquête publique est en cours et se clôturera le 29 août. Si le plan se déroule sans accroc, le club pourra lancer les travaux à partir de janvier prochain. L'idée étant que les installations soient prêtes pour le lancement de la prochaine saison de padel, au printemps.

Officiellement créé au Mexique dans les années 70 avant d'être importé à Marbella pour le plus grand bonheur de la jet set, le padel a de plus en plus le vent en poupe dans nos frontières. Depuis quelque temps, la pratique se développe et les infrastructures poussent un peu partout. Une évolution qui a connu un coup d'accélération avec l'intégration de l'Association francophone de Padel à l'AFT. On compte aujourd'hui 13 clubs affiliés dans le Hainaut. Chez nous, les amateurs de padel peuvent s'exercer au RTC Nimy ou au Smashing Club du Roeulx. Ils pourront bientôt compter aussi sur les terrains de l'Aramis.

"Ça va compléter notre offre", indique Gregory Lecerf, gérant de l'Aramis. "Nous avons pas mal de joueurs de squash qui, une fois la saison terminée, s'orientent vers le padel entre mars et septembre. Il y avait donc une forte demande parmi nos joueurs, il y a déjà des groupes qui se forment, ça crée des liens. Nous aurons deux terrains semi-couverts, ce qui est une première dans la région à ma connaissance. La hauteur est homologuée, si bien que nous pourrons faire des compétitions."