La carcasse d'un malheureux cervidé a connu quelques mésaventures avant d'être emportée.

Un daim sans tête se balade près du bois d'Havré. Ça pourrait être le pitch du prochain film de Tim Burton. Mais c'est plutôt un fait sordide qui a trouvé écho sur les réseaux sociaux.

Début novembre en effet, un Montois signalait sur Facebook la présence du cadavre d'un daim à l'avenue Paul de Goussencourt. Aucune idée du sort qu'a connu le cervidé pour échoir au bord de la route, non loin du bois d'Havré. Mais la suite est encore plus étrange.

Plusieurs citoyens indiquent en effet avoir prévenu les services compétents pour emporter la carcasse de l'animal. Mais les jours ont passé sans que le malheureux daim quitte les lieux. Il a dans un premier temps été déposé sur un charriot, couvert d'une bâche, sur un terrain à proximité d'une école maternelle. Après deux semaines de transit, le cervidé a été jeté devant une maison de l'avenue Paul de Goussencourt, au grand air. Plus étrange et glauque encore, la bête a manifestement été décapitée dans la nuit de lundi à mardi. De quoi constituer un tableau de chasse à planter au-dessus de la cheminée chez un quelconque amateur de mauvais goût? Reste que pour les riverains , le spectacle est fort peu ragoûtant.

Du côté de la Ville de Mons, on nous indique que le Service des Travaux Verts a été informé de la chose et que la dépouille de l'animal a été enlevée ce mardi matin. 0800 92 329, c'est le numéro gratuit que les Montois peuvent composer pour faire enlever les animaux morts échoués sur la voie publique. Un service qui, d'après plusieurs témoignages, intervient d'habitude rapidement. L'information a-t-elle mis du temps à parvenir auprès de la bonne personne cette fois-ci? Cette histoire de daim sans tête recèle plus d'un mystère…