Sur proposition de la ministre Valérie De Bue, l’hospice Glépin bénéficiera d’une aide financière du gouvernement wallon dédiée à sa rénovation.

Les projets prévus pour l’année 2020 commencent à être annoncés un peu partout dans la région. A Mons, sur proposition de la ministre Valérie De Bue, en charge du Patrimoine, l’hospice Glépin sera rénové l’année prochaine. Le Gouvernement wallon a, en effet, décidé de libérer un budget de 437.929 euros pour la rénovation et la réhabilitation de l’hospice. Le projet comprend la restauration des deux ailes et la construction d’une annexe contemporaine avec aménagement de ses abords.

La création de l’annexe a pour but d’améliorer la fonctionnalité des bâtiments. Elle permettra également au CPAS, le propriétaire de l’hospice, de se réapproprier le site et d’améliorer l’accueil des différents publics (maison de repos, aide sociale, etc.). Elle rendra également possible l’accès facile au rez-de-chaussée pour les personnes à mobilité réduite. L’objectif global est d’organiser l’ensemble du CPAS entre les services d’accueil, les visiteurs et les bénéficiaires.

Si la ministre Valérie De Bue a proposé la restauration de l’hospice c’est aussi parce que le bâtiment est un monument classé. « Au vu de la valeur historique et artistique de cet hospice, les interventions sur cet édifice seront limitées pour conserver son style architectural éclectique. » précise la Ministre. « Ce projet démontre aussi que le Patrimoine peut s’inscrire dans la modernité ». Les travaux devraient débuter en 2020