Les idées, les rêves et les envies des Montois sont à poster sur www.demain.mons.be

Nous vous l’annoncions dans nos colonnes du 21 mars dernier, le bourgmestre Elio Di Rupo (PS) et son collège ont décidé de sonder les envies, les rêves et les idées des Montois et des Montoises. Sonder les Montois pour un Mons du futur est donc sur les rails, plus précisément, sur la Toile. Lors d’une conférence de presse vendredi, le bourgmestre a donc ouvert la plateforme Internet de la consultation citoyenne (www.demain.mons.be).

Le but de cette consultation citoyenne est de nourrir le projet de ville Mons 2025 mis en œuvre par le collège communal avec l’administration, les forces vives et les propositions qui émaneront des citoyens. "Notre volonté est de faire de Mons une ville créative et intelligente, où il fait bon vivre pour l’ensemble des habitants de 19 communes mais aussi une ville agréable pour que le touriste puisse y séjourner", commentait le bourgmestre.

La ville a d’ailleurs planché sur une dizaine de thématiques qui devraient toucher les Montois. Au total, 270 propositions concrètes ont ainsi été étudiées mais resteront au frigo. "Nous voulons établir les priorités à mettre en place avec les citoyens. Cette consultation est donc lancée à l’attention des habitants. Ils savent mieux que personne les petites ou grandes qui améliorent leur quotidien."

C’est Citizenlab, spécialisée sur la question, qui a été chargée de mettre en place le dispositif. Ce dernier se veut très intuitif et interactif pour permettre aux citoyens d’y poster leurs propositions. Pour les personnes ne disposant pas d’Internet, un formulaire sera encarté dans le Mons Mag de mai. Au niveau de la ligne du temps, les Montois peuvent poster leurs idées jusqu’au 21 août.

Après un dépoussiérage des interventions les plus populaires des uns et des autres, Citizenlab sera ensuite chargée d’encadrer via des rencontres citoyennes les idées. Enfin, le collège PS/CDH entend aussi partir en tournée pour prendre le pouls sur les propositions citoyennes entre septembre et décembre. Fin janvier 2018, les grandes orientations à l’horizon 2025 seront présentées.