L'élu Citoyen montre dans sa vidéo que l'ex-échevin libéral use encore de ses avantages auxquels il n'a normalement plus droit...

En marge du conseil communal de Mons ce mardi soir, l'élu Citoyen John Joos s'est aussi essayé à la vidéo. Et c'est dans la cour de l'Hôtel de ville que l'élu Citoyen a trouvé son bonheur. Les véhicules de plusieurs échevins de la majorité PS/cdH y étaient stationnés depuis le début du conseil communal. Le véhicule de l'ex-échevin des Finances renvoyé dans l'opposition, Georges-Louis Bouchez (MR) l'était tout autant.


Le hic soulevé par John Joos? La présence du macaron "d'échevin à la ville de Mons" ainsi que celui de la marque d'immatriculation "P" attribué notamment aux parlementaires wallons. Georges-Louis Bouchez n'est plus échevin à la ville de Mons, ni député wallon depuis le retour de Jacqueline Galant (MR) au parlement wallon il y a de cela un an.

© AVPRESS

"Voici la voiture de l'ancien échevin MR montois, ancien député, Monsieur Bouchez, qui vous réclame des sommes honteuses en vous envoyant les huissiers ..., " peste l'élu Citoyen, John Joos en postant une vidéo du véhicule et en s'adressant aux habitants de la Cité du Doudou. "Lorsque l'on invoque à longueur de journée le manque d'éthique de ses adversaires politiques, on se doit d'avoir une conduite irréprochable. Utiliser des passes droits alors qu'on occupe plus les fonctions, faut il rappeler à monsieur l'avocat que c'est illégal !"

Georges-Louis Bouchez riposte: “Tous les conseillers communaux peuvent s’y mettre. Cela ne permet pas de privilèges et surtout ne permet pas d’éviter le parking payant. En plus à 18h, le stationnement en ville est gratuit. J’invite John Joos à rendre sa carte de parking gratuit que la ville lui a donnée. Je l’invite aussi à payer ses dettes de taxes forfaitaires de stationnement quand on parle d'éthique et de transparence,... J’en avais une quinzaine et je les ai toutes payées. Il ne peut pas se cacher !"

Et le chef de groupe MR d'ajouter: "Ensuite, il est membre du cabinet du ministre Di Antonio (cdH), nous avons bien compris qu’il était le 34e conseiller communal de la majorité PS/cdH à Mons. On se demande ce qu’il fait dans ce cabinet… Enfin, plutôt que de filmer, il aurait été intéressant qu’il soit présent à la table du conseil communal. En 5 ans, il a déposé une seule motion et il ne porte aucune proposition. Il essaie d’exister avec des attaques en permanence sur un chef de groupe de l’opposition. Visiblement ça l’amuse, qu’il reste dans cet univers mais ce n’est pas comme ça qu’il va faire avancer la ville. A sa différence, au niveau de l’éthique, je suis irréprochable. Il se fait passer pour Zorro mais personne n’a oublié qu’avant la création de sa liste citoyenne, il est allé voir tous le partis. Pour moi, son comportement n’est pas digne de celui d’un conseiller communal.”