La Ville de Mons dispose d'une serre communale, mais elle est trop énergivore. Le collège a donc décidé d'en construire une nouvelle et vient de désigner l'intercommunale IGRETEC comme auteur de projet pour un montant de 125.000 euros.

"Cette décision témoigne de la volonté du Collège de poursuivre ses efforts en matière de transition écologique. Depuis le début de la mandature, la protection de l’environnement est l’une de nos priorités. Remplacer l’actuelle serre communale trop énergivore et donc trop coûteuse, par une plus performante, est une manière d’y parvenir tout en réalisant des économies", explique le bourgmestre Nicolas Martin.

En effet, cette nouvelle serre fera l’objet d’une meilleure isolation et ventilation, améliorant ainsi la gestion des températures. La méthode de chauffage des bâtiments sera également revue avec l’installation d’une chaudière à biomasse et d'un réseau de chaleur.

"Ce projet de serre fait partie d’une vision globale d’amélioration de nos équipements sur le site Cabuy. Notre intention est que la chaudière centralisée alimentée au bois puisse chauffer non seulement les bureaux, mais également la nouvelle serre et certains ateliers, grâce à un réseau de chaleur souterrain et des régulateurs de température en fonction des besoins par bâtiment", précisent Stéphane Bernard et Catherine Marneffe, respectivement échevins des Travaux et de l’Énergie.

La nouvelle serre sera donc relocalisée sur le site de Cabuy, le long de la route de Wallonie à Ghlin, à proximité des Services Espaces Verts et Funéraires de la Ville de Mons. Quant à l'ancienne serre, ses bâtiments seront mis en vente prochainement.