Le Montois avait disparu en octobre 2018.

Le 11 avril dernier, le chantier Lixon situé à la rue des Canonniers était interrompu en urgence. Un ouvrier venait en effet de trouver des ossements humains sur place. Finalement, c'est un squelette entier qui a été retrouvé par la police. Celui-ci a été envoyé au laboratoire afin d'être analysé et identifié. Il a toutefois fallu plus de trois mois avant de pouvoir affirmer qu'il s'agissait du squelette de Laurent Ficheroulle, annoncent nos confrères de Sudpresse.

Ce Montois de 39 ans avait disparu le 16 octobre 2018. Laurent avait été vu pour la dernière fois en milieu de matinée du côté de la rue d’Havré. Il venait de quitter le domicile d’un ami. Depuis lors, la police n'avait obtenu aucun élément permettant de le retrouver.

Lorsque le squelette a été retrouvé en avril dernier, les premiers rapports des experts signifiaient que le décès de la victime remontait à environ six mois. L'enquête pointait alors vers deux disparitions survenues en octobre dernier, dont celle de Laurent Ficheroulle qui, d'après sa sœur, se droguait régulièrement et avait de gros ennuis avec des dealers.

C'est vendredi dernier que la famille de Laurent a appris la nouvelle, neuf mois après sa disparition. Le corps a ensuite été remis à la famille qui a organisé des funérailles ce jeudi à Jemappes.

© DR