Après un premier essai l'an dernier, le système est reconduit cette année avec des améliorations.

À présent, à Mons, tout le monde peut suivre les exploits de Saint-Georges terrassant le dragon. En effet, depuis l'an dernier, le combat du Lumeçon est disponible en audiodescription. L'ASBL ASA, spécialisée dans l'audiodescription des matchs de football et de basket, avait tenté l'expérience de rendre accessible aux malvoyants le clou du folklore montois.

Si l'expérience est reconduite cette année, Florent Dufrane espère que des changements pourront être apportés pour améliorer le système. "Les personnes malvoyantes qui voulaient suivre le combat avaient été installées au BAM", explique le conseiller de Mons en Mieux. "Mais elles ne captaient pas bien le signal de l'audiodescripteur qui était sur la place pour retranscrire le combat. Idéalement, il faudrait pouvoir réserver un espace pouvant accueillir un groupe de 25 personnes malvoyantes à proximité du combat."

Après avoir essuyé les plâtres de l'audiodescription du Doudou en 2019, l'ASBL ASA compte manifestement peaufiner le système. "L'an dernier, l'association avait effectué des tests avant les festivités. Mais elle s'est rendu compte que les conditions n'étaient plus du tout les mêmes une fois que la Grand-Place était noire de monde. C'est ce qui explique que le signal passait mal", indique la porte-parole de la Ville de Mons. "Mais l'association avait immédiatement réagi. L'audiodescripteur s'était rendu dans les locaux du Bateau Ivre où son signal passait mieux, et les personnes malvoyantes avaient pu suivre le combat."

Pour 2020, l'ASBL a tiré les leçons de cette première expérience et anticipe les problèmes liés à la foule. "L'association a déjà fait une demande pour avoir un local idéalement situé et éviter les problèmes techniques", précise la Ville de Mons.