Qui sait si l'un d'entre eux ou l'une d'entre elles ne soulèvera pas un jour une Coupe du Monde? En attendant, c'est dans leur salle de gym que les élèves de l'école des Sorbiers à Cuesmes ont pu taper dans le ballon, encadrés par une monitrice de l’Association des Clubs Francophones de Football (ACFF).

La Ville de Mons a en effet pris part au projet "Festifoot à l'école" qui va permettre à des élèves de maternelles et de primaires d'être initiés aux plaisirs du ballon rond. "Nous avions déjà mené un projet relativement similaire il y a deux ans, avec des enfants qui s'étaient rendus au stade du RAQM pour des activités tournant autour du foot", explique Catherine Houdart. "Le projet nous avait été proposé par des membres du RAQM et avait très bien fonctionné. Mais d'autres clubs avaient eu le sentiment d'être délaissés."

Cette fois-ci, la formule est donc différente. "L'ACFF prend tout en main et se rend directement dans les écoles", explique Fabien Chalet. "Nous travaillons sur nos six provinces. Le projet a été lancé en janvier et nous avons déjà 10.000 enfants participants. Il y a une forte demande, d'une part parce que ce type d'activité est plus rare pour les maternelles, d'autre part parce qu'avec la crise sanitaire, les sorties sont plus compliquées. Les enfants ont l'occasion de faire quelques jeux avec le ballon et ils reçoivent un poster des Diables Rouges et des Red Flames. Nous avons aussi réalisé un dossier pédagogique qui, partant du football, permettra aux enseignants d'aller plus loin que notre animation tout en suivant le programme scolaire."

Une brochure reprenant les coordonnées des différents clubs montois est également fournie. "Tous les clubs du Grand Mons y figurent", relève Mélanie Ouali, échevine des Sports. "C'est l'occasion, pour ceux qui accrocheraient au foot, de se diriger ensuite vers un club. Cette animation de l'ACFF, au-delà des valeurs sportives et du projet pédagogique qu'elle véhicule, peut donc profiter à tous."

Ce festifoot version scolaire fera peut-être naître des vocations, tant chez les filles que les garçons. L'ACFF a d'ailleurs la volonté d'éveiller le foot féminin qui explose littéralement en Belgique. On recense ainsi une augmentation de 145% d'affiliées. Preuve, s'il en fallait encore, que le football n'est pas qu'un une affaire d'hommes.