Perle remarquable dans le paysage culturel montois, le La du Hautbois se voit contraint de suspendre ses activités. Cette ancienne maison de caractère qui joue à la fois les bars, les restaurants, les salles de spectacle ou les espaces d'exposition a plus d'une corde à son arc. Et c'est la convivialité qui joue les fils rouges. Un rôle devenu impossible à tenir dans le contexte de la deuxième vague.

"Nous ne sommes plus en mesure d’organiser nos activités car les conditions nécessaires à la réussite d’un projet culturel ne sont plus réunies : convivialité, rencontre, échanges ou encore équilibre financier", explique Luc Schoukens qui tient la baraque avec son épouse Sonia De Vos. "Dès que les conditions seront à nouveau réunies, nous proposerons un nouveau calendrier d’activités."

En attendant, les murs accueillants de la bâtisse située en centre-ville peuvent être loués. "Si les fêtes privées ne sont pas possibles pour le moment, certaines activités de type formations, ateliers pour la vie associative ou professionnelle le sont sous certaines conditions", précise Luc Schoukens.