Il multiplie les réunions. Une journée portes ouvertes est organisée par les enseignants ce samedi.

Ce samedi, l'Institut du Sacré-Cœur tiendra sa journée portes ouvertes. Un événement organisé par les enseignants, sans l'aide de la direction. D'après nos informations en effet, les contacts, sources de discorde, seraient évités au maximum. Dénonçant un climat de terreur, des enseignants du Sacré-Cœur nous ont confié qu'il leur tenait à cœur de tenir cette journée portes ouvertes, les relations avec la direction ne devant pas affecter leur travail auprès des élèves.

De son côté, le pouvoir organisateur s'est réuni jeudi pour désamorcer la crise. "Nous avons tenu trois assemblées. Une avec le personnel, une avec les parents et une avec les élèves", explique Jean Saint-Ghislain, président du P.O. "Ces réunions ont fait l'objet d'une expression libre et franche. Nous avons pris conscience de tous les problèmes évoqués, et je peux vous dire qu'il y a de la part du P.O. une prise en main constructive et énergique."

Le P.O. a pris des engagements, tant auprès des parents que du personnel. Et les choses avancent selon son président. "Il y a déjà des avancées importantes au niveau des infrastructures par exemple", poursuit Jean Saint-Ghislain. "Des solutions sont mises en place pour une salle d'étude et un local de rhéto. Le dossier du réaménagement des toilettes est également sur les rails. Nous comptons également rétablir un ascenseur et effectuer des travaux à la salle de gym."

Si les relations avec la direction constituent l'un des principaux points de crispation, le P.O. préfère rester discret sur le sujet pour le moment, mais assure que des mesures se préparent pour ramener davantage de sérénité au sein du Sacré-Cœur. "Nous avons des réunions toutes les semaines pour le moment, je peux vous assurer que nous avançons", appuie le président. Pour rappel, le SETCA-Sel avait déposé un préavis de grève qui reste suspendu. Le syndicat attend que les engagements pris par le P.O. auprès du personnel se traduisent en actes.