Le juge d'instruction a décidé de délivrer un mandat d'arrêt à la personne sans domicile fixe qui a fait parler d'elle en cette fin de semaine à Mons. L'homme a été auditionné par la justice ce samedi matin après avoir passé la nuit en cellule au commissariat de Mons. Plutôt dans la journée de vendredi, le SDF a été arrêté par la police montoise parce qu'il crachait sur les passants à hauteur du théâtre royal de Mons.

Ce jour-là, l'homme récidivait en réalité de faits déjà constatés la veille, jeudi. Il avait déjà été aperçu en train de cracher par terre et en direction des passants. Selon la police, l'homme signalait lui-même qu'il était positif au Covid-19 lorsqu'il crachait partout. L'homme a été interpellé dans un premier temps et a reçu une simple mise en garde avant de finalement être arrêté le lendemain pour récidive.

Lors de l'interpellation, les policiers ont mis la main sur une attestation d'un hôpital montois signalant qu'il était effectivement positif au coronavirus. Il a été placé sous mandat d'arrêt puis emmené à la prison de Mons pour "menace d’attentat" et "tentative d’empoisonnement". L'homme proposait en effet à d'autres SDF des canettes dans lesquelles il avait bu, en sachant pertinemment bien qu'il était porteur du virus.

La police s'est donc mise à la recherche des personnes concernées qui ont plus que probablement été contaminées même si la tâche ne s'annonçait pas aisée.