Mons

Un nouveau projet de rénovation est sur les rails. Il soulève davantage d'enthousiasme que le précédent.

C'est un petit coin vert au charme indéniable niché en plein centre-ville. Le square Saint-Germain subit hélas les affres du temps. Mais il pourrait faire peau neuve l'an prochain.

Bénéficiant de subsides européens, un projet de rénovation urbaine est en effet sur les rails. La semaine dernière, le bourgmestre Nicolas Martin et l'échevin de la Régie foncière, Maxime Pourtois, ont pu le présenter aux riverains. La prochaine étape sera l'introduction d'un permis d'urbanisme. Les travaux pourraient alors débuter au premier semestre 2020.

Concrètement, le projet imaginé par le bureau d'étude Equilateral prévoit la restauration complète et le replacement des éléments de la balustrade en fer forgé clôturant le site, la restauration de la fontaine et sa remise en eau ainsi que le rétablissement d'une connexion vers la rue de la Poterie à travers un nouvel escalier en pierre bleue. Cet accès existait par le passé mais avait été supprimé dans les années 70. Pour éviter les galeries en cul-de-sac, source d'insécurité, mais aussi pour améliorer les perceptions paysagères depuis l'intérieur du site, certains sentiers de promenade seront prolongés. Enfin, le projet prévoit un programme complet de replantation faisant la part belle aux plantes vivaces qui permettront un fleurissement du jardin, du printemps à l'automne.

Pour rappel, un premier projet de réaménagement du square avait été élaboré mais avait été, in fine, refusé par le Collège Communal, celui-ci ayant été jugé trop peu respectueux du caractère patrimonial du site. En effet, à la place du square se trouvait autrefois l’église Saint-Germain qui fut démolie à la fin du 18ème siècle. Le square est également un lieu de mémoire puisqu’il abrite la fontaine de l’architecte François Poutrain, inaugurée il y a presque cent ans, à la mémoire des combattants montois de 1830.

Cette fois, le projet de rénovation soulève davantage d'enthousiasme. "Le square est une belle vitrine pour la Ville et une carte de visite qui pourrait peser davantage dans l’attractivité du centre-ville, à condition de s’en donner les moyens", relève le bourgmestre Nicolas Martin. "Le collège communal tenait absolument à choisir soigneusement un projet capable de restituer la beauté des lieux mais aussi de conserver le caractère patrimonial et mémoriel du site. Je me réjouis que nous puissions donner un second souffle au square grâce à un projet solide, qui répond à toutes nos exigences."

© D.R.