Vous les avez peut-être remarqués devant l'académie de musique ou devant l'église Sainte-Elisabeth. Les cendriers de sondage ont fait leur apparition à Mons en novembre 2019. Ces petites boites jaunes permettent aux fumeurs de répondre à une question selon qu’ils déposent leur mégot dans le compartiment de droite ou de gauche. Plutôt Gainsbourg ou Beethoven? Plutôt Saint-Georges ou le Dragon? L’idée est d’attirer l’attention, de piquer la curiosité et d’inciter finalement les fumeurs à jeter leur mégot dans ces cendriers spéciaux plutôt que sur la voie publique.

Deux cendriers de sondage sont déjà installés en centre-ville. Mais ces petites boites jaunes sont amenées à se multiplier. Le collège communal a en effet décidé d'en placer dans les salles Calva et les infrastructures sportives montoises. On devrait en retrouver également dans les grands événements, car le collège va aussi en mettre gratuitement à disposition des organisateurs de festivités ou de manifestations culturelles. Ceux-ci figurent désormais dans la liste de prêt de matériel de la Ville de Mons et seront donc à disposition des prochains événements tant attendus.

"La propreté publique est l’une des priorités du collège communal. À ce titre, nous avons déjà mené plusieurs actions. Aujourd’hui, nous nous attaquons aux mégots de cigarettes; une véritable problématique, non seulement pour la propreté publique, mais également pour l’environnement", souligne le bourgmestre Nicolas Martin. "Placer et mettre à disposition gratuitement des cendriers dans des lieux très fréquentés est donc une manière d’éviter que les mégots ne finissent dans la nature et ne dégradent, par la même occasion, l’espace public."

Au-delà de leur utilité première de récipient où jeter les mégots de cigarette, ces petites boites jaunes ont également pour but d’interpeller le passant et de le sensibiliser à adopter le bon geste. Pour Charlotte de Jaer, échevine en charge de la Propreté, il est encore utile de rappeler que "les mégots c’est dans les cendriers ou dans la poubelle, pas par terre ! Pour rappel, le mégot de cigarette est de loin le déchet le plus souvent retrouvé jeté au sol en ville ! Il faut, par tous les moyens, faire passer le message au citoyen. Et si c'est de manière ludique, pourquoi pas !"

Outre cet aspect ludique, ces cendriers sont également pratiques : ils ont l'avantage de posséder un grand réservoir, ce qui signifie que les gestionnaires des salles Calva et des clubs sportifs qui en bénéficieront bientôt ne devront les vidanger que très peu de fois par an. Rappelons aussi que toutes les poubelles publiques sont équipées soit d’un cendrier, soit d’un "écrasoir".