L’action lancée par la Ville de Mons a séduit les commerçants participants en centre-ville

Parfois boudé, le centre-ville montois tente de renaître de ses cendres. Pour l’y aider, le collège communal lançait au début du mois l’action "Mons, le shopping autrement." Pour l’occasion, 50 enseignes montoises étaient retenues sur base d’un appel à candidature. Concept en vue, livres et kids, mode et accessoires, épiceries gourmandes et gourmandises, coffee et cocktails, boudoirs chics, ambiance déco, museum shops ou encore néo-cantines étaient ainsi mis à l’honneur.

Pour les quelques commerçants participants interrogés, l’initiative est à saluer. "Personnellement, j’ai vu la différence par rapport à l’an dernier, ça m’a été bénéfique. Même si les clients qui avaient vu l’article dans la brochure ne trouvaient pas forcément l’article en magasin (stocks limités, NdlR), ils ont eu l’occasion de découvrir la boutique et de peut-être trouver leur bonheur", explique Marine Toubeau, gérante de Maeri.

Même son de cloche du côté du Hibou sur le Fil. "Certaines personnes m’ont clairement dit qu’elles avaient connu l’enseigne via l’action. Nous n’avons pas connu un boum de fréquentation mais c’est toujours un plaisir d’accueillir de nouveaux clients. C’est une belle action, elle permet d’offrir plus de visibilité aux commerçants et c’est nécessaire. Grâce au bouche-à-oreille, je suis persuadée que nous aurons encore de belles retombées."

Pour la gérante d’Infi… Niment Belle, impossible d’évaluer l’impact de l’initiative. "Je ne sais pas si l’augmentation de la fréquentation est liée à l’action ou à la période de fêtes. Mais dans tous les cas, c’est une bonne chose et si on me la reproposait demain, j’accepterais avec plaisir d’en être parce que c’est le genre d’action qui fait forcément du bien et qui reste nécessaire pour ramener du monde en ville."

Le bilan pour Les Sentiers de Charlye est plus contrasté. Les travaux à proximité immédiate de la rue des Fripiers n’y seraient pas étrangers. "Nous avons une clientèle fidèle qui nous connaît mais je pense que certains ont été découragés par les accès rendus plus difficiles." Malgré tout, la gérante souligne l’initiative et encourage la Ville à poursuivre en ce sens, en faveur des commerçants du centre-ville montois.