Ducasse, terrasses et soleil: les ingrédients sont réunis pour promettre un joli week-end aux Montois. Mais le covid vient s'ajouter à la liste tel un agent perturbateur qui pourrait rendre le cocktail explosif.

Cette année encore, la pandémie aura raison des festivités dans la Cité du Doudou. Des évocations du folklore en comité restreint et diffusées sur Télé MB sont bien prévues. Tout comme un pèlerinage devant la Châsse de Sainte-Waudru avec gestion des flux des visiteurs. Reste que de nombreux Montois pourraient être légitimement tentés de prendre l'air ce week-end et même un verre en terrasse. Mais les règles covid restent de vigueur.

"Ce sera un jour comme les autres, il n'y a pas de dérogation Doudou dans l'arrêté ministériel qui réglemente l'ouverture des terrasses", prévient le bourgmestre Nicolas Martin. Et les règles sont connues. Pas plus de quatre personnes par table et fermeture des établissements à 22 heures.

Pour éviter les débordements, les équipes de police seront donc renforcées ce week-end à Mons. La consigne n'est pas d'embarquer menottes aux poignets le premier venu qui jouerait les cinquièmes roues du carrosse à la table d'un café. Les forces de l'ordre miseront sur la prévention et le dialogue. Mais elles veilleront tout de même au respect des règles covid.

"Nous avons déjà pris des contacts préventifs avec les cafetiers, pour le week-end de la Trinité, mais aussi pour l'Euro. Les règles restent d'application évidemment. Si certains rencontrent des difficultés à réguler les flux de clients, ils peuvent faire appel à la police. Nous avons par ailleurs interdit la vente d'alcool dans les night-shops dimanche prochain. Nous n'avons jamais eu de gros débordements à Mons jusqu'à maintenant et on espère que ça le restera", conclut Nicolas Martin.