Un subside qui servira plus à éponger les dettes du gouvernement wallon qu’à entreprendre de nouvelles restaurations.

Les propositions de rénovation ont le vent en poupe à Mons, notamment celles de la ministre du patrimoine, Valérie De Bue. Après avoir vu sa proposition de rénovation de l’hospice Glépin acceptée, c’est au tour des orgues de la collégiale Sainte-Waudru de bénéficier d’un subside. Après avoir reçu 1,2 million d’euros en 2012, la Collégiale recevra cette fois un peu plus de 14 000 euros en 2020 pour les travaux supplémentaires.

La restauration instrumentale et monumentale des orgues de la collégiale a commencé en 2014. Cette première rénovation a duré 4 ans et avait pour but d’adapter les orgues à la grandeur de la Collégiale. Ce « gonflement » nécessaire était réalisé de façon à conserver le style du 17e siècle. Malheureusement 3 jeux d’instruments n’étaient pas compris dans le financement. Un appel aux dons privés avait alors été lancé et avait permis à deux des trois jeux d’être restaurés.

On pourrait donc penser que ce financement serait pour ce dernier jeu d’instruments mais Pierre Dufour, président de l’association Sainte-Waudru n’y croit pas. "Le gouvernement wallon doit encore nous rembourser pas mal de dépenses que l’on avait effectuées lors du commencement des rénovations. Je pense donc que ce financement servira plutôt à éponger une partie de ces dettes."

Toujours est-il que ce subside reste le bienvenu compte tenu des dépenses importantes réalisées pour la rénovation des orgues, classés comme monument et dont le buffet et les tuyaux de façade sont reconnus comme patrimoine exceptionnel de Wallonie.