Mons

Le futur bourgmestre va rencontrer des promoteurs immobiliers au Mapic.

La ville de Cannes, c’est évidemment le lieu de l’un des plus importants festivals de cinéma. Mais c’est aussi là que se déroule du 14 au 16 novembre la grand-messe annuelle de l’immobilier commercial : le Mapic. Un rendez-vous immanquable pour tous les promoteurs, les investisseurs et les enseignes. L’an dernier, plus de 2100 représentants de magasins étaient présents au salon Mapic.

Les représentants des grandes villes y sont aussi conviés. Parmi eux, Nicolas Martin (PS), le futur bourgmestre qui poursuit sa mission d’échevin en charge du développement économique de Mons. « J’y vais chaque année car c’est l’endroit où tout se passe. Il faut absolument y être », assure Nicolas Martin. « C’est l’occasion de rencontrer énormément de monde pour nouer des contacts commerciaux. Toutes les personnes importantes sont là. C’est vraiment un rendez-vous à ne pas rater. »

Le Mapic est le plus grand salon international dédié à l’immobilier commercial. Il regroupe 800 exposants venus de 80 pays, dont la Belgique. « Tous les gros promoteurs du marché belge seront aussi présents là-bas. Nous pouvons ainsi avoir des contacts directs avec eux. Durant ces trois jours, une succession de rendez-vous ont déjà été pris. L’objectif étant évidemment de trouver un maximum d’enseignes pour le centre-ville de Mons. »

Une vingtaine de magasins ont ouvert cette année dans le piétonnier. Des investisseurs privés ont également fait le pas avec 70 millions d’euros de travaux en cours. De son côté, la ville de Mons continue de racheter des cellules vide via son fonds d’impulsion. À l’heure actuelle, le taux d’occupation approche les 80%.

Quant au magasin H&M et ses 4.000 m² de surface commerciale, ils fermeront au mois de mai 2019. Mais un nouveau locataire devrait bientôt être annoncé.