Une réunion avec la direction est prévue ce jeudi après-midi.

Le personnel du CHR Mons-Hainaut, site de Saint-Joseph à Mons, se croisera les bras jeudi matin, de 9h30 à 11h30, pour protester contre l'intention de la direction de supprimer de deux avantages. Un premier arrêt travail avait été observé mercredi à l'hôpital de Warquignies.

Les mesures visées sont des écochèques de 250 euros net par an et la prime de 50% des prestations du samedi qui pourrait être rabotée. "Nous estimons que cette demande de supprimer ces deux avantages est tout à fait déplacée", avaient estimé précédemment les syndicats. "Nous pensons qu'il y a, derrière cette demande, une autre intention. En effet, le CHR, qui va intégrer le 1er janvier prochain le Groupe Jolimont, souhaiterait profiter de cette situation financière pour harmoniser, à la baisse, les conditions de travail, car ces avantages n'existent pas dans le Groupe Jolimont."

Le SETCa serait plutôt favorable à élargir les deux avantages à l'ensemble des travailleurs du Groupe Jolimont. Le front commun syndical Setca-CNE avait déposé un préavis de grève pour marquer son mécontentement face au maintien des positions de la direction du CHR. Selon le front commun, une réunion avec la direction est prévue jeudi dans l'après-midi.

Les syndicats espèrent que la direction entendra le message des travailleurs. Dans le cas contraire, d'autres actions plus dures, comme une journée de grève, sont envisagées avant le 12 décembre, date de la prochaine réunion avec la direction.