En plein développement, l'UMons mène plusieurs projets immobiliers pour adapter ses locaux à l'important accroissement de son nombre d'étudiants. Parmi ces projets, il y a le nouveau bâtiment de la faculté d'architecture, qui doit voir le jour entre la rue d'Havré et la place Roger de Looze.

Dans ce cadre, une nouvelle enquête publique va démarrer ce jeudi 23 décembre concernant la demande de permis unique introduite par l'Université de Mons. Pourquoi cette enquête publique alors qu'une première avait déjà eu lieu en janvier 2021? Parce que le porteur de projet a introduit des plans modificatifs et un complément corollaire de notice d'évaluation des incidences sur l'environnement.

Ces compléments répondent à une demande de l'administration wallonne auprès de l'UMons, qui fait suite aux remarques et réserves émises lors de l'enquête publique initiale. Ils doivent répondre "scrupuleusement aux manquements relevés dans l’analyse des services techniques ainsi qu’aux réclamations et/ou observations formulées lors de l’enquête publique", indique le nouvel avis d'enquête.

La première mouture du projet avait été accueillie plutôt tièdement. L'impact sur les propriétés voisines, notamment en termes de vis-à-vis, avait été pointé tant par des riverains que par le Collège communal montois. Ce dernier, plutôt ouvert au développement de l'université, avait remis un avis réservé sur le dossier et demandait que des mesures soient prises "pour réduire l’impact du projet sur les propriétés voisines." Un riverain se plaignait notamment de la façade vitrée du bâtiment qui donnerait une vue plongeante sur son jardin.

Pas de grands bouleversements

Ce complément au dossier de demande de permis doit permettre de préciser certains points comme l'accessibilité aux PMR, le recul de propriété…Des plans devraient aussi permettre d'éclaircir des points qui suscitaient le flou lors de la première enquête publique.

Mais comme nous le précisait le doyen de la FA+U en septembre dernier, les grandes lignes du projet ne seront pas modifiées. Pour rappel, celui-ci prévoit notamment la démolition des bâtiments de l’école actuelle, à l’exception des bâtiments de l’hôtel particulier de l'ancienne Abbaye de Bélian, la restauration du bâtiment dit de la "conciergerie" et la construction d’un bâtiment de trois étages de 3000 m² avec bureaux, salles de cours et salles de projets. Un porche d'entrée donnant sur la place Roger de Looze sera également créé.

C'est le bureau d'architecture Jakob + Macfarlane qui a été choisi pour la conception et le suivi de ce nouveau bâtiment. Le budget prévu pour cette réalisation s'élève à 7 millions d'euros. L'enquête publique sera clôturée le 17 janvier 2022. A noter qu'elle sera neutralisée entre le 24 décembre et le 1er janvier.