La Régionale Ecolo de Mons-Borinage a choisi ses candidats pour les élections provinciales d'octobre pour les districts de Mons et Boussu-Dour

Comme d'autres familles politiques, la suppression de l’institution provinciale figure bien au programme d’Ecolo. Les Verts affirment que "cette réorganisation institutionnelle se réaliserait avec un maintien de l’emploi actuel. Il s’agira donc, durant cette législature, de transférer les différentes compétences actuellement gérées par les provinces à d’autres niveaux de pouvoir, avec le personnel existant et les moyens nécessaires."

Si cette réforme est sur la table, les écologistes estiment qu'ils ne peuvent en aucun cas "laisser les autres partis poursuivre leurs dépenses – parfois inutiles et partisanes – sans tout mettre en œuvre, dans le cadre institutionnel existant, pour les réorienter."

Du coup, quid du projet d'Ecolo pour les provinces? "Mener des politiques qui répondent aux défis sociaux et environnementaux, de la transition écologique. C'est aussi mobiliser les moyens mis à disposition de la province pour contrer la précarisation qui affecte une part de plus en plus importante de la population ou encore renforcer l’adéquation de l’enseignement et de la formation aux besoins des jeunes et des générations futures," explique Samuel Quiévy.

Concrètement, le programme d’Ecolo s’articule donc autour de trois priorités : un territoire préservé pour les jeunes, des services utiles à toutes et tous, une gestion moderne et efficace.

Pour le district de Mons, c'est Samuel Quiévy, également présent sur le terrain local via le conseil du CPAS de la ville de Mons, qui figure en première place. Il sera suivi de Cécile Blondiau (2e), de Nicolas Blanchart (3e) et de Laurette Prévot (4e).

Concernant le district de Boussu-Dour, Jean-Pierre Urbain, conseiller provincial et chef de groupe sortant, occupera la première place et défendra son siège. Il sera suivi de Cécile Dascotte de Colfontaine (2e), de Joseph Vinti de Boussu (3e), d'Annissa Tamines de Frameries (4e), de Mohamed Keraï de Dour (5e), de Prescilia Macaluso de Boussu (6e) et de Guy Leloux de Saint-Ghislain (7e).