Mons

L'événement est organisé au profit de l'ONG Médecins du Monde.

Pari tenu à tout point de vue ! Ze Mons’Ters, l’équipe constituée par quatre amis en vue de participer au Doc’Riders, événement sportif organisé au profit de l’ONG Médecins du Monde, était à nouveau la première à franchir la ligne d’arrivée après avoir parcouru près de 200 kilomètres à vélo, sans relais et sans assistance.

Pour prétendre prendre le départ, le quatuor devait récolter au minimum 1500 euros. "Nous sommes ravis de pouvoir annoncer que nous sommes parvenus à récolter pratiquement le double au profit de l’ONG", explique Alexandre Seron au nom du groupe. Ce sont 2800 euros qui seront reversés à l’organisation.

Bien entendu, la nature caritative de l’événement avait poussé le groupe d’amis à revivre l’expérience Doc’Riders une seconde fois. L’an passé, plus de 15 heures d’efforts avaient été nécessaires. "Cette année, nous sommes parvenus à boucler le parcours en 11 heures et 15 minutes environ. Notre objectif était de le faire en moins de 12 heures. C’est donc réussi", se réjouit encore Alexandre, qui a dû abandonner ses partenaires sur une partie de la course pour raisons de santé.

"J’ai pu parcourir les deux dernières étapes à leur côté, ce qui m’a soulagé car la frustration était grande. Les gars ont été supers, ils ont avalé les kilomètres et n’ont pris que très peu de temps à chaque ravitaillement. Le niveau sportif était plus élevé que l’an dernier. L’orgueil était un peu piqué… Ça a joué dans la motivation, il a fallu se battre sur 150 kilomètres pour ne pas perdre la première place."

Les Montois, bien préparés, ont finalement eu raison de leurs "adversaires." "Il y avait une excellente ambiance au départ, nous étions gonflés à bloc. Le tracé était magnifique et les conditions climatiques vraiment idéales. Et puis surtout, nous étions tous là pour la même cause." Les quatre amis ont donc franchi la ligne aux alentours d’1h15 du matin, exténués mais heureux. Reste désormais à voir si le dicton "jamais deux sans trois" se confirmera.