Ils sont entrés dans l'Histoire lundi en devenant les premiers vaccinés de Wallonie contre le coronavirus. 86% des résidents et du personnel de la Bonne Maison de Bouzanton ont donné le coup d'envoi d'une campagne de vaccination qui devrait marquer un tournant dans la pire crise d'après-guerre.

C'est le vaccin Pfizer-BioNtech qui a été inoculé aux Montois lundi. D'après les tests effectués et comme pour tout vaccin, des effets secondaires légers peuvent apparaître dès les heures qui suivent la vaccination. Mais pour le moment, Josepha et les 107 autres vaccinés se portent bien, nous dit-on à la Bonne Maison de Bouzanton. Pas de fièvre ni d'autres symptômes grippaux. Des douleurs au point d'injection tout au plus.

"Tout s'est bien déroulé", confirme Marie Meunier, présidente du CPAS. "La vaccination s'est terminée lundi en milieu d'après-midi. L'Aviq assurait un suivi médical jusqu'à hier soir. Aucun effet secondaire n'a été détecté pour le moment. Le personnel médical de la maison de repos a pris le relais. Si le moindre effet secondaire venait à se déclarer, il est prévu d'avertir l'Aviq immédiatement. Il est également prévu de refaire le point avec un délégué du commissaire covid mercredi, 48 heures après la vaccination. Mais il n'y a aucun problème à signaler jusqu'ici, tous les résidents et les agents sont heureux que cette vaccination se soit déroulée de manière sereine."

Certains sont encore sceptiques par rapport à ce vaccin qui a été produit plus rapidement que les autres. Mais comme le rappelait dans nos colonnes Yvon Englert, membre de la Task Force Vaccination et délégué général Covid-19 pour la Wallonie, le vaccin de Pfizer a été testé auprès de 20.000 personnes dans sa phase clinique contre 3.000 à 5.000 personnes lorsque l’on teste généralement d’autres vaccins. Quant aux effets secondaires, les nombreuses études démontrent qu'ils sont légers. Les événements graves seraient très rares, comme pour tous les autres vaccins. Pour ce qui est du long terme, des informations manquent encore, mais les experts s'en remettent à la longue expérience en matière de vaccination. Celui contre la covid-19 n'est finalement pas si différent des autres et les effets graves qui pourraient surgir après plusieurs mois seraient eux aussi rarissimes.

Pour rappel, la Bonne Maison de Bouzanton est une maison de repos pilote en matière de vaccination. Dès le 5 janvier, les autres homes de Wallonie devraient suivre.