Le dossier a été instruit par le SPW et se trouve entre les mains de la SOFICO.

Verra ou verra pas le jour, la nouvelle bretelle sur le ring à la porte de Nimy? Le dossier est dans les cartons depuis des lustres. En 2019, il devait enfin se concrétiser. Le SPW avait même abattu des arbres au printemps pour préparer le chantier qui devait démarrer en juillet. Mais l'été est passé et la bretelle n'est point venue.

Si fin août, l'échevine de la Mobilité n'avait encore que des informations trop vagues de la Région wallonne, les choses semblent enfin s'éclaircir. "Nous avons reçu une première bonne nouvelle, à savoir que le dossier a bien été instruit par le SPW et a été transmis à la Sofico", indique Charlotte De Jaer. "Le bourgmestre et moi-même avons écrit à la Sofico pour lui rappeler toute l'importance de cet aménagement qui vise à désengorger le trafic sur le boulevard Kennedy, à hauteur de l'école des Ursulines. Un aménagement qui serait encore plus nécessaire si le projet de centrale géothermique devait voir le jour au Parc des Ursulines."

Avec ou sans centrale, la circulation est souvent compliquée à cet endroit du ring. En 2016 déjà, un accord avait été trouvé entre la Ville de Mons et le SPW pour créer une nouvelle bretelle destinée à fluidifier le trafic à la porte de Nimy. Annoncé une première fois pour 2017, le chantier a depuis été reporté à plusieurs reprises.

Cette fois, ça pourrait être la bonne. La bretelle montoise pourrait passer dans les exceptions du gouvernement wallon qui a manifesté son intention de ne pas construire de nouvelles routes durant la mandature. "Nous avons fait tout le nécessaire de notre côté pour remettre le dossier sur de bons rails. Ça représente un budget de 180.000 euros, ce qui n'est pas énorme pour la Région wallonne. J'espère que nous serons fixés avant la fin de l'année", conclut Charlotte De Jaer.