Mons Condé succédera à Rio et sera préparé au Lumeçon durant les huit prochains mois

La mort de Rio avait suscité l’émoi dans la Cité du Doudou. Le fidèle destrier de Saint-Georges avait été terrassé par une colique foudroyante en juin dernier, laissant la grande famille du Lumeçon en deuil. Après la tristesse, l’heure était aux recherches afin de trouver un étalon capable de prendre la relève. Une tâche difficile tant Rio avait placé la barre haute.

Et pourtant, Condé , un frison étalon âgé de 11 ans, pourrait bien être la perle rare. "C’est un cheval qui n’a jamais vraiment été monté, le travail sera donc long pour le réhabituer à son environnement et à la ville", souligne Olivier Tournay, alias Saint-Georges. "Dans un premier temps, nous effectuerons beaucoup de promenades."

La phase de préparation pourra alors réellement débuter. "C’est un cheval qui a des capacités, il est déjà habitué au bruit donc de ce côté, je ne pense pas que nous rencontrerons de problème. Mais comme on dit, le Lumeçon, c’est un truc de fou ! Il faudra l’habituer aux chinchins, aux diables et à la grosse "biète" verte !" Ce qui ne sera pas une mince affaire.

"Une fois qu’il sera vraiment à l’aise en promenade, nous travaillerons en comité restreint pour l’habituer à la lance et aux vessies. Ensuite, toujours en comité restreint, nous lui présenterons un petit dragon." Pour Saint-Georges, l’heure est au soulagement. "Nous allons y aller étape par étape. Nous avons huit mois devant nous, nous pourrons travailler sans le brusquer."

Ce qui n’avait pas été le cas avec le regretté Rio. "Nous avions eu Rio un mois avant la ducasse. Nous n’avions pas eu le choix que d’aller plus vite, de lui montrer énormément de choses en même temps, ce qui n’est pas forcément bon, même si nous avons obtenu de magnifiques résultats avec lui. Avec Condé, ce sera différent, nous irons progressivement."

Malgré cette nouvelle monture, Rio reste dans l’esprit des Montois et de la famille Tournay. "Perdre un cheval, c’est douloureux, cela ne s’oublie pas. Nous en avons un nouveau mais nous pensons encore à Rio." Du côté de la ville, le bourgmestre et le collège communal ont confirmé leur plein soutien à Saint-Georges et à ses écuyers. Une séance d’essais, avec les acteurs et les accessoires, devrait se tenir dans la cour de l’Hôtel de Ville lorsque Condé sera prêt.