Un moment dont les enfants devraient se souvenir longtemps.

Des yeux pétillants et des sourires éclatants, voilà à quoi l’on a pu assister ce samedi matin alors qu’une centaine d’enfants précarisés rencontraient Saint-Nicolas. Malgré des journées et nuits très remplies, le grand Saint avait fait le déplacement jusqu’à Mons pour offrir à ces petites têtes blondes un peu de bonheur et une bouffée d’oxygène dans un quotidien pour le moins difficile. 

Pour l'occasion, le prince Laurent avait lui fait le déplacement. Une manière de soutenir l'initiative, née d’une volonté de permettre à chacun de profiter de cette période de fêtes. "Ce sont des enfants qui ne croient plus forcément en grand-chose car leur situation n’est pas forcément des plus heureuses", explique Jean-Pol Simon, coordinateur du Cercle de la Réunion et entrepreneur montois.

© DR

"Nous leur avions confié le catalogue de jouets il y a environ trois mois et ils ont pu pointer deux jeux ou jouets qu’ils auraient souhaité que Saint-Nicolas leur apporte. Ce dernier a été très à leur écoute car ce samedi, ces deux jeux et jouets ont pu leur être offerts." Une fois la distribution de cadeaux terminée, les enfants ont pu profiter d’une journée chargée en compagnie de clowns, lutins et autres magiciens.

Dans le cadre du Cercle de la Réunion, de multiples activités seront organisées. "Le cercle est actuellement en cours de création mais nous souhaitions mettre sur pied cette première activité au bénéfice des enfants avant notre lancement officiel", poursuit Jean-Pol Simon. "Notre club sera actif dans le social autour de trois axes principaux."

À savoir le parrainage d’enfants de la Cité de l’Enfance (qui dépend du CPAS de Mons) par des entrepreneurs, l’aide aux petites structures en difficulté (notamment les artisans) et, enfin, l’aide aux enfants. La collaboration avec la Cité de l’Enfance devrait se poursuivre, histoire de faire briller les yeux de ces enfants confrontés à des difficultés bien trop lourdes pour leurs épaules.