Ce vendredi à minuit, cela fera tout juste un an que la Belgique faisait connaissance avec le lockdown. Certaines activités ont pu être déconfinées depuis, mais la page du coronavirus n'est pas encore tournée et des secteurs sont toujours à l'arrêt. C'est le cas de la culture dans sa majeure partie qui, après un assouplissement estival, aspire toujours à retrouver son public.

Pour marquer ce triste anniversaire, le collectif Still Standing appelle une nouvelle fois à la mobilisation à Mons. Samedi, les amoureux de la culture sont invités à faire la file de manière symbolique devant différentes salles de la Cité du Doudou. "Nous disons que la culture dans sa diversité doit rester accessible à toutes et à tous, en tout temps. Et dès maintenant ! Les jours passent et notre secteur reste sans aucune perspective. Nos lieux sont désespérément fermés et un plan de reprise ne semble à l’ordre du jour d’aucun comité de concertation", déplore le collectif.

Mars, le Mundaneum ou encore le Plaza Art se joignent à l'action. Le rendez-vous est donné ce samedi à 13 heures devant les différentes salles de spectacle montoises. "Investissez ces files de paroles, de sons, d’images, de casserolades, portez, en plus de votre masque, costumes, perruques, plumes et paillettes si cela vous plaît. Nous vous demandons de veiller à la distanciation sociale", invite le collectif.

Pendant que les manifestants sont invités à faire du bruit dehors, Mars fera vivre symboliquement Arsonic et le Manège avec des prestations à huis clos. Héloise Jadoul, metteure en scène, organisera ainsi une lecture d'un texte de Maurice Maeterlink tandis que l'ensemble musical Musiques Nouvelles proposera un extrait de son prochain oratorio Shema Adonai.