Plan communal de Développement de la Nature, plan lumière, isolation, installations photovoltaïques, primes à l'audit énergétique, achats publics responsables ou encore cantines durables… La Ville de Mons multiplie les projets pour prendre le cap de la transition écologique. Un domaine qui fait d'ailleurs l'objet d'une compétence scabinale à part entière dans la Cité du Doudou. Et l'échevine Catherine Marneffe ne compte pas s'arrêter en si bon chemin.

Sous son impulsion en effet, la Ville a répondu à trois appels à projets de la Wallonie. Et c'est un carton plein: les trois projets montois ont été retenus. Le premier vise à développer une ceinture alimentaire, en réponse à l’appel à projets "Soutenir la relocalisation de l'alimentation saine et durable au Cœur du Hainaut" et porté par Hainaut Développement, IDEA, UMons et plusieurs communes (dont Mons), qui a été sélectionné avec 46 autres projets par la ministre Céline Tellier.

La candidature de la Ville a également été retenue pour le nouvel appel POLLEC du ministre Henry à destination des Villes et communes afin de soutenir l'élaboration, la mise en oeuvre et le suivi des Plans d'Actions pour l'Energie Durable et le Climat (PAEDC) afin de réduire de 40 % les émissions de CO² à l'horizon 2050. C’est un soutien pour l'engagement d'un coordinateur et pour des investissements pour un montant de 177.200€.

Enfin, dernière bonne nouvelle en date, l’administration communale montoise a appris qu’elle bénéficiera d’un coaching en développement durable, suite à un appel à projets de la ministre Tellier visant à soutenir 30 organisations en les aidant à structurer leur approche pour qu’elle soit cohérente et ambitieuse. Cinq demi-journées d’accompagnement in situ seront prévues entre février et novembre 2021 afin de leur permettre de faire un état des lieux de leurs efforts et de programmer les actions les plus pertinentes à mener à leur niveau pour contribuer aux 17 objectifs de développement durable.

"Malgré une année 2020 indéniablement bouleversée et marquée par la crise sanitaire, 2021 annonce donc, malgré tout, de beaux projets en matière de transition écologique pour la Ville qui ne compte pas s’arrêter en si bon chemin", se réjouissent les autorités montoises.