C’est une première et les organisateurs espèrent que le succès sera au rendez-vous. Le 15 mai prochain, l’asbl L’Épicerie du Cœur de Mons organisera la première édition de la Marche du Cœur, un événement qui allie activité sportive et solidarité. Les participants pourront contribuer à l’action de l’association en payant cinq euros et en apportant des denrées non-périssables, destinées à la constitution de colis alimentaires, tout en profitant d’une marche de cinq ou de sept kilomètres.

Depuis 2019, l’Épicerie du Cœur intervient auprès des personnes les plus démunies dans l’entité de Mons en préparant et en distribuant des colis alimentaires à destination de 300 familles, soit 700 personnes. Chaque colis étant constitué de trois repas équilibrés par personne, cela représente un total de quelque 2000 rations par semaine. "Ce sont des repas complets qui allient protéines, féculents, fruits et légumes et, selon nos possibilités, des biscuits ou des boissons", explique Phong Luu, gestionnaire de l’asbl.

"Nous sommes tributaires des invendus des magasins avec qui nous collaborons. La Fédération des Restos du Cœur nous livre également l’équivalent d’un camion par semaine. Mais le contexte économique a pour conséquence que de plus en plus de familles se tournent vers le genre d’aide que nous proposons. Notre Marche du Cœur a vocation à sensibiliser le grand public à cette problématique, tout en récoltant des fonds et denrées pour poursuivre nos missions."

Concrètement, le départ sera donné depuis la maison des étudiants de l’UCLouvain FUCaM Mons, situé de Chaussée de Binche, entre 9 heures et 16 heures. Les participants seront libres de marcher à leur rythme, sur une distance de cinq ou de sept kilomètres. Les cinq euros d’entrée comprennent un en-cas et un ticket boisson. "Nous avons par ailleurs souhaité rendre l’événement ludique. Tout au long de la marche, les participants et les enfants pourront répondre à des questions destinées à faire connaitre l’association et à les sensibiliser au fait que tout le monde ne mange pas à sa faim."

Une petite restauration sera proposée sur place afin que chacun puisse reprendre des forces à l’issue de l’effort. Les organisations espèrent accueillir au moins 250 personnes et pouvoir organiser l’événement chaque année à cette période de l’année.