Dans le cadre de la transition écologique, environnementale et de la biodiversité, la ville de Mons a lancé une toute nouvelle charte de végétalisation. Cette action répond par la même occasion à la mission de relance du Plan Communal de Développement de la Nature (PCDN).

Cette nouvelle charte sur la végétalisation des espaces publics de maximum 50 m² a pour principe de permettre aux citoyens de mettre en place un dispositif végétal sur le domaine public. Ce dispositif pourra se décliner sous différentes formes en fonction de l'emplacement choisi.

Les objectifs de cette action sont multiples : en plus de contribuer à l’accueil de la biodiversité et des espèces mellifères, ce qui contribuera à l’amélioration de la qualité de l’air, cette charte de végétalisation permettra d’avoir recours à des alternatives à l’utilisation des produits phytosanitaires. Cela permettra également de réduire l’empreinte écologique et réduire le phénomène de chaleur des îlots urbains.

"Les initiatives de végétalisation vont permettre à la ville de réaliser de nombreux objectifs quant à l'embellissement du cadre de vie et à la participation citoyenne", déclare Nicolas Martin, bourgmestre de Mons. "Tout Montois qui le souhaite peut participer à cette action. Les associations qui se désigneront un représentant pourront également y prendre part.".

Pour s’inscrire, les citoyens intéressés devront faire une demande auprès du service environnement de la ville de Mons et s’engager à respecter le règlement. Une signalétique spécifique, réalisée par la Ville de Mons, sera mise en place et distribuée aux participants afin de garantir l’identification du projet. Une façon également de s’identifier comme "marraines/parrains des espaces végétalisés citoyens".