Ça n'arrive pas tous les jours, mais les trois bourgmestres qui ont occupé l'Hôtel de Ville de Mons au cours de ces 40 dernières années étaient réunis ce vendredi matin dans la Cité du Doudou. Maurice Lafosse, Elio Di Rupo et Nicolas Martin sont venus inaugurer la rue Musée François Duesberg, comprise entre la rue de la Houssière et la rue du Chapitre, le long du square Roosevelt, à proximité du musée.

Si ce n'est pas tous les jours que les trois mayeurs sont réunis, c'est encore plus rare de voir une rue honorer une personnalité de son vivant. Ça n'arrive même jamais, il a d'ailleurs fallu passer par le musée pour officiellement baptiser la rue en hommage au baron Duesberg. Mais le collectionneur apprécie justement les perles rares et la Ville de Mons tenait par ce geste à saluer le travail du mécène.

"Le musée Duesberg a ouvert ses portes à Mons en 1994 et est devenu une référence dans le monde entier", a souligné le bourgmestre Nicolas Martin. "Jamais une collection privée n'avait décroché huit étoiles au Guide Michelin."

Une collection dont l'avenir est désormais tout tracé dans la Cité du Doudou. En mars dernier en effet, les époux Duesberg et la Ville de Mons ont signé une convention de donation faisant passer près de 4.000 objets dans le patrimoine montois.

"La Ville de Mons est très fière de pouvoir compter sur son territoire un musée d’un tel prestige. Il faut pouvoir en mesurer la portée. À ce titre, il était de notre devoir de pouvoir rendre un hommage appuyé aux époux Duesberg pour leur inlassable travail. Ma volonté en tant qu’échevine de la Culture est de préserver ce lieu d’exception et d’en promouvoir son rayonnement", a insisté Catherine Houdart.

De son côté, le baron Duesberg n'a pas boudé son plaisir. "Je reste un éternel insatisfait, frappé de ce sentiment d'incomplétude qu'avait si bien percé Freud", commente le collectionneur qui du haut de ses 86 printemps, ne cesse d'enrichir de nouveaux objets les collections de son musée déjà plein à craquer. "Mais nous sommes évidemment honorés de voir la Ville de Mons, capitale culturelle de Wallonie, reconnaitre les atouts de ce musée."

Les époux Betty et François Duesberg étaient doublement honorés ce vendredi, car les édiles montois ont profité de l'occasion pour également célébrer les noces de diamant du couple. Leur secret? "De l'amour et de l'humour", conseille le baron.