La jet-set a pour habitude de bronzer sur des yachts au large de Saint Barth'. Mais c'est la Wallonie que Nicolas Cage a choisie pour passer son été. Raison professionnelle oblige. L'acteur y tourne son nouveau film, Mandy, dans lequel il campe un bûcheron décidé à venger l'amour de sa vie, victime d'une secte.

Si la star est principalement du côté de Chaudfontaine et Malmedy, c'est à Braine-le-Comte qu'elle a tourné une scène visiblement marquante hier soir. Les quelques témoins privilégiés qui ont assisté au tournage n'ont ainsi pu prendre aucune photo avec Nicolas Cage. Lequel était couvert de sang et manifestement très ancré dans son personnage. L'équipe était sur place durant toute la nuit de mardi à mercredi, le tournage ayant commencé aux alentours de 20 heures pour être bouclé vers 5 heures du matin.

Après Dany Boon, Romain Duris, Kristin Scott Thomas ou Jamel Debouzze, c'est une nouvelle star que la Ville de Braine peut accrocher à son tableau de chasse. "C'est un honneur pour nous, nous recevons énormément de tournages", confie le bourgmestre Maxime Daye. "Les tournages de films rapportent de deux manières. Financièrement tout d'abord. La Ville touche de l'argent, notamment pour la logistique qui est mise à disposition. Les tournages rapportent également en termes d'image. Personnellement, quand je vois des beaux paysages dans un film, j'attends le générique de fin pour découvrir les lieux de tournage. Ça me donne des idées pour partir en vacances."

Enfin, il y a aussi des retombées pour l'économie locale. "Dès que l'équipe de tournage a besoin de quelque chose, nous les orientons vers des commerces de Braine ou de la région", précise Maxime Daye.

Après avoir accueilli de nombreuses productions, Braine monte d'un cran avec cette production belgo-hollywoodienne. "C'était amusant de voir sur le tournage le contraste entre la bonne humeur à la belge et le côté très carré de l'équipe américaine", note le bourgmestre. Prochaine étape pour Braine, un King Kong au Plan incliné de Ronquières?