Si Infrabel prévoit des travaux en profondeur pour 2021, le bourgmestre penche pour une autre option.

Début janvier, la Ville de Mons mettait à nouveau Infrabel en demeure alors qu'un bloc de béton avait une fois de plus chuté du viaduc de l'avenue Joseph Wauters, à Cuesmes. Depuis, les autorités locales ont eu des nouvelles rassurantes du gestionnaire ferroviaire.

La Ville de Mons avait haussé le ton et commandé une contre-expertise, car elle perdait patience. Il a depuis coulé de l'eau sous le viaduc. "Nous avons appris que l'étude commandée par Infrabel début 2019 avait été assez longue et s'était achevée fin de l'année seulement", indique le bourgmestre Nicolas Martin. "Nous devrions recevoir les conclusions de cette étude dans les prochains jours. D'après les premières informations, la stabilité n'est pas menacée. Le dernier incident survenu en janvier ferait suite à un peignage de la structure."

Le bourgmestre avait tout de même pris ses précautions pour éviter un drame. "J'ai fait sécuriser les abords immédiats du pont pour s'assurer qu'il n'y avait pas de risque que de nouveaux éléments tombent", poursuit Nicolas Martin.

La suite? Infrabel a annoncé une rénovation en profondeur du viaduc en 2021. Mais le bourgmestre penche pour une autre option. "À titre personnel, je pense qu'il faudrait abattre le pont. Il faudra analyser la chose avec les équipes techniques. Mais le trafic ferroviaire est devenu très limité à cet endroit et le viaduc n'a plus de grande utilité. Or, de grands travaux de rénovation vont entraîner des problèmes dans le quartier pendant une longue durée. Par ailleurs, ce viaduc est une balafre urbaine dont on pourrait sans doute se passer."

Pour l'heure évidemment, la proposition n'engage que le bourgmestre. L'idée devra être étudiée par les services techniques compétents. Mais pour Nicolas Martin, le viaduc pourrait disparaître et laisser place à un passage à niveau. Ce type de croisement a plutôt tendance à disparaître. 350 sont passés à la trappe ces dix dernières années en Belgique. Mais le bourgmestre rappelle que le trafic ferroviaire est très limité à cet endroit.