De faux PV ont été distribués aux conducteurs en infraction

Depuis ce début d'année, ce sont trois écoles montoises qui ont déjà fait l'objet d'une action de sensibilisation en collaboration avec la zone de police Mons-Quévy. Ce lundi, c'est devant l'école communale de Nimy (rue Mouzin) que les petites têtes blondes, accompagnées de trois agents de police, ont rappelé les conducteurs à l'ordre.

La mobilité reste en effet difficile aux abords de cet établissement. “Nous avons sollicité cette animation parce que nous constatons, entre collègues, que les infractions sont nombreuses : beaucoup de parents se stationnement mal le matin pour déposer leurs enfants ou en fin de journée pour les récupérer”, regrette Vanessa Marella, institutrice en 5e et 6e années primaires.

Vêtus du costume de policiers, Aline (10 ans) et Aidan (11 ans) ont donc, en compagnie de leurs camarades, arpenté les rues et distribué de faux PV aux automobilistes en infraction. “L'objectif de cette action, c'est de faire prendre conscience que par un simple geste citoyen – celui de bien se stationner – la vie est plus facile pour tout le monde, que l'on évite les problèmes et les accidents”, commente Ludovic Grouselle, inspecteur de quartier.

Non-respect du sens de la circulation ou de panneaux de signalisation, stationnement sur un trottoir… Les enfants ont pu constater quelques mauvais comportements. “Ils ont été très réactifs, ils ont constaté plusieurs problématiques. C'est la preuve qu'un rappel des règles en vigueur reste nécessaire : lorsque l'on tombe dans de mauvaises habitudes, les changer devient difficile. On en arrive à des situations problématiques, surtout aux abords des écoles.”

De son côté, l'institutrice souligne le bon déroulement de l'opération, longuement préparée en classe, et pointe la nécessité de sécuriser davantage la rue. “Des travaux ont été entrepris dans la rue, qui était alors inaccessible aux voitures. Mais ils sont terminés depuis un moment et malgré nos demandes, le passage clouté n'a pas encore été retracé. Nous demandons à la ville de faire au plus vite, pour la sécurité des enfants qui traversent la rue chaque jour.”

La zone de police Mons-Quévy mènera prochainement une opération similaire dans deux écoles libres, à Saint-Symphorien et à Havré.