Ce mercredi soir, le premier ministre, Alexander De Croo, annonçait une série de nouvelles mesures destinées à enrayer la nouvelle flambée de contaminations par le coronavirus. De ces annonces subsistent cependant un doute dans l’esprit de bon nombre de citoyens par rapport à une série d’activités et de services autorités ou non. C’est ainsi que du côté de l’intercommunale Hygea, on précise que l’ensemble des parcs à conteneur reste accessible au public.

La question était légitime puisque lors du premier confinement, en mars 2020, les recyparcs avaient fermé leurs portes. Et aujourd'hui encore, la notion de secteurs essentiels et non-essentiels reste un peu floue... "Les mesures annoncées mercredi n’impactent pas nos recyparcs, ceux-ci restent ouverts du mardi au samedi, de 9 heures à 16h45", explique-t-on du côté de l’intercommunale. Notons que le recyparc de Quévy n’est quant à lui ouvert que les mardis, mercredis et vendredis aux mêmes horaires.

Bien sûr, comme depuis leur réouverture l’an dernier, certaines dispositions restent d’application afin de limiter les risques de contamination. Les citoyens doivent impérativement porter un masque, sans quoi l’accès leur sera refusé. "Il est également demandé de ne pas s’attarder sur les sites et de respecter en tout temps la distanciation physique d’1,5 mètre, tant avec les préposés qu’avec les autres usagers."

Les jeunes âgés de moins de 16 ans ne sont par ailleurs pas autorisés à circuler au sein des écoparcs. Compte tenu de la situation épidémiologiques, ces mesures devraient rester en vigueur pour un bon bout de temps encore. Patience donc.