Le projet de nouveau four "GO4ZERO" de Holcim à Obourg est sur de bons rails. L'administration wallonne a notifié le cimentier que sa demande de permis unique était jugée complète et recevable. Cette demande porte d'une part sur la construction et l’exploitation d'un nouveau four à clinker et de ses installations annexes sur le site d’Obourg et d’autre part sur le renouvellement anticipé des installations de broyage de ciment.

Cette décision positive conjointe des fonctionnaires technique et délégué en charge du dossier ouvre la dernière phase de la procédure d’autorisation urbanistique et environnementale, qui doit conduire à la délivrance du permis et permettre le démarrage du chantier à la fin de l’été 2022.

La décision de recevabilité déclenche l’ouverture de l’enquête publique, qui donne aux habitants des communes de Mons, Soignies, Le Roeulx et Jurbise la possibilité d’exprimer leurs observations sur le projet. L’enquête publique sera ouverte du 25 avril au 25 mai.

Dans le cadre de cette enquête publique, une réunion citoyenne informelle est organisée à l’intention des habitants des quatre communes précitées, le 4 mai prochain à 18h30, à la salle CALVA de Jemappes (Pavé du Vingt, 9), afin de présenter la demande de permis pour GO4ZERO, les résultats de l’étude d’incidence, et répondre aux questions et observations. L'inscription est obligatoire via le lien www.afp-pro.be/inscription/holcim.

Objectif zéro carbone

Selon Holcim, l'étude d'incidence réalisée par le bureau Sertius "confirme la haute valeur ajoutée environnementale du projet et en particulier sa contribution significative à la réduction des émissions de gaz à effet de serre sur le périmètre d’influence de l’usine d’Obourg (-23% à l’horizon 2026)."

Pour rappel, le projet "GO4ZERO" s'inscrit dans l‘ambition de neutralité carbone que s’est fixée le groupe Holcim. Il met en œuvre une conception de four en voie sèche où l'oxygène est utilisé comme combustible, permettant de concentrer le CO2 pour sa capture et sa séquestration ou valorisation ultérieure.

La matière première utilisée sera le calcaire, qui sera acheminé par voie ferroviaire depuis un gisement situé à Antoing. Ce nouveau système de production se distingue de l'actuel où la craie est utilisée comme matière première et transformée dans un procédé dit "de voie humide."

Holcim prévoit une mise en service de ses nouvelles installations en 2025 si tout va bien. Celles-ci comprendront notamment une tour de préchauffage, un four rotatif, un refroidisseur, des installations de stockage et de réception des matières premières...La capacité de la nouvelle ligne de production de clinker sera de 1 860 000 tonnes par an.