Le film décroche trois récompenses dans une remise de prix particulièrement sobre, le traditionnel gala de clôture ayant été annulé.

Coronavirus oblige, le gala de clôture du Festival international du Film de Mons a été annulé. C’est dans une des salles d’Imagix, devant une poignée de journalistes et responsables seulement, que l’administrateur-délégué a proclamé le palmarès. Non sans ironiser sur la situation. "On se plaignait parfois que les cérémonies de clôture étaient trop longues, on n’aura jamais fait aussi court", a plaisanté Maxime Dieu.

Les organisateurs avaient en effet décidé de faire dans la sobriété, plutôt que de se lancer sur une jambe dans un semblant de cérémonie. Il n’aura donc fallu que quelques minutes pour dévoiler le palmarès de cette 35e édition.

Et c’est le film allemand, Oray, de Mehmet Akif Büyükatalay qui se distingue en décrochant trois récompenses : le Grand Prix consistant en 10.000 euros en acquisition de droits de diffusion offerts par la R.T.B.F. au distributeur belge du film et en 12.500 euros offerts par la société Dame Blanche pour des travaux de post-production ; le prix d’interprétation pour les acteurs Zejhun Demirov et Deniz Orta ; et enfin le Prix Cineuropa consistant en espaces promotionnels d’une valeur de 5.000 euros offerts par Cineuropa.

Je serai parmi les amandiers de Marie Le Floc’h décroche de son côté le Prix du meilleur court-métrage belge, soit en 2.000 euros offerts par la société de production de musique Rabada sur la composition d’un court-métrage. Dans les formats courts toujours, Détour de Christopher Yates décroche Prix de la Presse pour le Meilleur Court Métrage belge avec 2.000 euros en prestations techniques offerts par la société Bardaf.

Le Prix du Public de la Ville de Mons, plébiscité par les spectateurs, revient à Felicità de Bruno Merle qui repart avec un dragon en verre offert par l2.500 euros offerts par le Festival International du Film de Mons à l’ayant-droit du film lauréat pour plusieurs décentralisations dans des salles de cinéma de la Fédération Wallonie-Bruxellesa Ville. Le Prix du Scénario est décerné à The August Virgin de Jonás Trueba. Celui de la mise en scène revient à Sole de Carlo Sironi.

Enfin, cette 35e édition du Festival de Mons était marquée par la mise en place d’une toute première compétition parallèle. Et le jury 100 % belge présidé par Charlie Dupont a choisi, à l’unanimité, de récompenser La dernière vie de Simon de Léo Karmann. Un petit bijou qui envoie un joli clin d’œil au cinéma fantastique de Spielberg, projeté durant le festival alors qu’aucune distribution n’est prévue en Belgique. Avec ce prix, 2.500 euros seront offerts par le FIFM à l’ayant droit du film pour plusieurs décentralisations dans des salles de cinéma de la Fédération Wallonie-Bruxelles.