L'ancien bourgmestre de Colfontaine se retire définitivement de la vie politique.

Avec seulement 218 voix de préférence, Patrick Piérart ne s'est pas démarqué sur la liste Mons en Mieux de Georges-Louis Bouchez. Après avoir quitté Colfontaine pour se domicilier et se présenter dans la Cité du Doudou, l'ancien bourgmestre est finalement revenu, il y a quelques jours, dans sa commune d'origine.

Aujourd'hui, il souhaite tourner la page de sa vie politique. "Après 30 ans de vie politique et cinq mandatures derrière moi, je pense qu'il est temps de refermer le livre. Si j'avais voulu repartir pour six années, j'aurais pu présenter une liste RSCC à Colfontaine. Mais je ne l'ai pas fait malgré les soutiens et les encouragements et je ne pense que l'occasion se représentera en 2024. Je n'y pense de toute façon pas. J'ai toujours été proche des gens. Aujourd'hui, il est temps que je pense aussi à moi", annonce-t-il.

La vie politique de Patrick Piérart, ancien bourgmestre éjecté du PS avant d'être relégué sur les bancs de l'opposition, cité en justice et ouvertement en conflit avec l'actuel bourgmestre, n'aura pas été un long fleuve tranquille. Mais il ne formule aucun regret quant à cette fin de carrière publique. "À Colfontaine, le contexte politique ne me permettait pas de rester, je n'avais pas l'impression d'encore pouvoir être utile. À Mons, j'ai essayé de faire profiter certains jeunes candidats de mon expérience. Je ne suis pas déçu de mes résultats."

À 58 ans, Patrick Piérart entend terminer sa carrière professionnelle "du mieux qu'il peut." "Pour le reste, je ne sais pas, je n'ai pas de grand projet en tête. Je vais accorder du temps à mes enfants, à ma petite-fille, à mes amis. Ce sont des personnes qui, à un moment ou à un autre, se sont probablement senties délaissées au profit de mon action politique. Je vais mettre tout cela derrière moi et profiter de la vie."

C'est donc finalement avec beaucoup de recul que l'ex-élu continuera à s'intéresser à la vie politique colfontainoise. "C'est forcément facile à dire aujourd'hui mais les résultats des urnes sont conformes à ce à quoi je m'attendais, c'est le scénario que j'avais imaginé, à peu de chose près. De mon côté, je reste sur un souvenir positif, celui d'avoir obtenu presque 800 voix de préférence en 2012, soit le deuxième meilleur score de la commune." Notons que malgré ce retrait officiel de la vie politique, Patrick Piérart a encore quelques dossiers et recours en suspens.