La question du parking reste un enjeu crucial

Les bonnes intentions suffiront-elles à faire revenir les lécheurs de vitrines dans le centre-ville ? Nous avons laissé traîner notre micro dans le piétonnier et les Grands Prés pour connaître les habitudes des Montois. Les avis sont partagés. "Je préfère venir en centre-ville parce que c’est plus convivial", nous explique un promeneur. "Mais la situation est désastreuse pour les commerçants. Le défaut, c’est qu’il n’y a pas de possibilité de parking immédiat."

Un avis qui résume assez bien la tendance générale. Nombreux sont ceux qui pointent la convivialité du centre-ville et la qualité de ses commerces. Mais tous relèvent également les facilités qu’offrent les Grands Prés en matière de parking.

L’enjeu reste crucial. À tel point qu’un commerçant soulevait le lièvre lors de la conférence de presse sur la campagne du shopping autrement. "Les deux parkings de la Ville seront ouverts pour les fêtes et ils sont parmi les moins chers de Belgique", indique Nicolas Martin. "Il va y en avoir un nouveau dans le bas du piétonnier et d’autres projets vont se réaliser. Si des entrepreneurs privés investissent autant de millions pour des parkings, c’est qu’ils sont convaincus de l’attractivité de notre centre-ville."

G.La