La ville cherche toujours après des gestionnaires privés pour le camping.

Comme partout, il y a des dossiers qui prennent la poussière. C’est le cas de celui qui concerne le camping de Mons situé juste à côté du Waux Hall, à l’avenue Saint-Pierre. Propriété de la ville, le seul et unique camping de la région présente portes closes depuis des années. S’il a connu une brève ouverture durant 2015 dans le cadre des festivités liées au titre de capitale européenne de la culture, en 2016, les campeurs ne sont toujours pas les bienvenus. Et aucune rénovation (hormis celles réalisées pour l’ouverture de 2015) n’a été opérée.

Ce dossier capricieux est revenu dans le giron de la régie foncière. C’est désormais à l’échevin Marc Darville (PS) de trouver une solution pérenne pour ce camping. Le plan B imaginé en 2015 par l’Office du Tourisme n’est plus d’actualité. Cette fois, d’une manière ou d’une autre, cette affaire de camping doit trouver une issue avant la fin de la législature. Tel est l’objectif. D’autant plus que lors de sa brève réouverture (de mai à septembre), 3.537 personnes ont campé sur le site.

Rétroactes. Pour bien comprendre l’épineux dossier, il faut remonter à une dizaine d’années où les services touristiques de la ville de Mons étaient en charge de la gestion du site. Comme toutes les installations de ce type, des rénovations doivent être réalisées. Des normes de salubrité doivent être respectées. L’Office du Tourisme a tenté de solliciter des deniers pour mener sa mission à bien, en vain.

En janvier 2013, la décision était prise. La vétusté des lieux ne fait plus aucun doute. Le camping est fermé jusqu’à nouvel ordre. Bien qu’une promesse de travaux soit sur la table depuis cinq ans, force est de constater que ceux-ci n’ont toujours pas fait surface. "C’est un dossier compliqué", concède l’échevin Marc Darville (PS).

"Nous avons désigné l’intercommunale de développement économique et d’aménagement (IDEA) afin qu’elle réalise un cahier des charges, lance les appels d’offres et ainsi, nous pourrons confier la gestion à une société spécialisée dans le domaine . C’est un peu différent de ce que nous avions prévu puisque nous proposons un package. La gestion du camping et la gestion de la salle du Waux Hall seront confiées à la société qui marquera son intérêt".

Pour l’été 2016 , l’ouverture du camping des tournesols n’est donc pas au programme. 2017 ? "Nous espérons un camping pour la saison prochaine", a conclu l’échevin, presque en croisant les doigts. "Nous allons faire notre maximum pour l’ouvrir mais tout dépend des offres que nous allons recevoir et des personnes intéressées". À bon entendeur.