La relique de Sainte-Waudru parade à travers l'un des plus importants cortèges du pays.

Ils sont plus de 1500 figurants à faire le tour de la cité en ce dimanche de Trinité. Étendards, joueurs de musique ancienne, reliquaires, statues, châsses, confréries, pages, chanoinesses et autres cavaliers précèdent le Car d'Or transportant les reliques de Sainte-Waudru. Un hommage à la patronne de la ville qui libéra Mons d'une épidémie de peste il y a sept siècles.

C'est un moment de recueillement pour tous les Montois avant que le Car d'Or s'élance sur la rampe Sainte-Waudru, poussé par la foule. Tous descendront ensuite la rue des Clercs pour assister au Lumeçon opposant Saint-Georges au dragon. La procession du Car d'Or, c'est donc un peu le calme avant la tempête. Nombreux sont ceux qui profitent de cet instant en famille.

"Je fais le Doudou depuis 45 ans", nous confie Sarah de Frameries. "Nous profitons de la Procession pour faire découvrir le folklore aux enfants. Difficile de les amener à la corde. Le dimanche matin, c'est plus tranquille et ils peuvent profiter du spectacle."

Pour d'autres, la Procession du Car d'Or est un rendez-vous incontournable. C'est ainsi que Christiane fait découvrir le folklore à des amis dijonnais. "Nous essayons de leur montrer un maximum de la Ducasse et la Procession du Car d'Or fait partie des moments à ne pas rater. D'autant plus que mes petits-enfants participent", souligne la Montoise.

Sûr qu'avec plus de 1500 figurants, on trouvera le long du cortège de nombreux proches pour encourager les acteurs de cette Procession et même verser une petite larme de fierté montoise.