La CSC avait interpellé le collège provincial pour bénéficier de cette enveloppe wallonne.

C'était en mars 2019. Le gouvernement wallon annonçait un nouvel accord pour le secteur non-marchand. Accord qui passait notamment par l'octroi d'une prime annuelle de 500 euros bruts pour revaloriser les métiers du secteur.

La prime peut également s'appliquer aux agents de la Province du Hainaut travaillant pour les affaires sociales. La CSC avait dès lors interpellé le député Pascal Lafosse, président de la concertation, ainsi que le directeur général provincial. "Nous nous réjouissons qu'une décision positive a été prise", indique Serge De Prez, secrétaire permanent de la CSC. "En sa séance du 5 décembre 2019, le Collège provincial a en effet décidé d'adhérer à l'accord du non-marchand 2018-2020 visant à faire bénéficier les agents concernés d'un complément à la prime de fin d'année. Le nombre d’agents impactés par cette décision est important. Approximativement, on estime que 1000 agents pourront bénéficier de cette prime de 500 euros bruts qui est financée à 100 % par la Région Wallonne."

La mesure n'aura donc aucun impact sur le budget provincial. Mais il faut la faire passer. "Il n'y avait pas de raison de refuser, ça ne nous coûte rien", explique le député Pascal Lafosse. "La CSC nous a interpellé il y a moins d'une semaine, la mesure est passée hier. Nous ne pouvions pas faire plus vite. En revanche, il est trop tard pour l'inscrire au budget 2019. La prime de cette année est donc reportée à l'an prochain. Ce qui veut dire qu'en 2020, les agents concernés toucheront deux primes. Il n'y a pas de perte d'avantage, c'est juste retardé."