Le Montois Pascal Lafosse fait le taux de pénétration PS le plus important à Mons-Borinage mais est talonné par le bourgmestre de Quaregnon Jean-Pierre Lepine. Ils devront choisir !

Dès que l'accord de majorité à la Province de Hainaut tombera, il sera rapidement question des sièges de député à attribuer. Dans l'arrondissement de Mons-Borinage, le PS s'en sort plutôt bien et conserve ses six sièges. Un souci administratif au niveau du PTB pour le siège de l'élu du district de Boussu va également profiter à la liste majoritaire à savoir au PS, qui remportera donc 7 sièges.

Pour le district de Mons, c'est Pascal Lafosse (PS) qui fait le meilleur taux de pénétration avec ses 5.585 voix de préférence et Angélique Meurant fait son siège de conseillère. Pour le district de Boussu au PS, c'est Jean-Pierre Lepine qui fait le meilleur score de la liste avec 8.741 voix de préférence. Les trois autres élus PS sont Jérémy Bricq avec 3.711 voix, ensuite Martine Huart avec 3457 voix de préférence et Philippe Dupont avec 3.455 voix. L'élue "cadeau" est Muriel Batistini et ses 2.406 voix.

Quid des potentiels futurs députés pour le PS? Serge Hustache du district d'Ath fait le meilleur score avec 41,87% des voix. Arrive en second Pascal Lafosse qui est en bonne voie (31,24%) pour décrocher un siège de député dévolu à Mons-Borinage. Ensuite Fabienne Capot avec 30,18 %, dans la région du Centre.

Reste qu'avec ses 1550 voix de préférence au scrutin communal, le socialiste Pascal Lafosse peut aussi prétendre à un échevinat à Mons. Sauf que les deux fonctions (député provincial et échevin) sont incompatibles. Autrement dit, Pascal Lafosse devra choisir. "Pour Mons-Borinage, je fais le meilleur taux de pénétration", rappelle Pascal Lafosse. "Cela dépendra des accords des présidents de partis et de ceux des Fédérations. Cela fait plusieurs années que pour Mons-Borinage, le PS désigne un élu borain, c'est peut-être le moment de désigner un élu montois."

Dans cette hypothèse, Pascal Lafosse devrait renoncer à ses mandats communaux, même de conseiller. "Ce sont deux niveaux de décisions qui me plaisent beaucoup, les plus proches des citoyens où on peut réaliser des actions concrètes pour les citoyens. Quoi qu'il arrive j'aurai un pincement au coeur... Je prendrai mes responsabilités en accord avec mon parti."

Idem du côté du district de Boussu qui ramène quatre sièges au PS et celui perdu par le PTB. Jean-Pierre Lepine, réélu à la tête de Quargenon, est premier avec 8.741 voix de préférence . Reste qu'il ne peut pas non plus cumuler les deux mandats (bourgmestre et député provincial). Que va-t-il choisir? "Après 30 années de militantisme, je suis toujours un bon lieutenant, je ferai ce que mon parti me dira. Personnellement, je ne revendique absolument rien. Mais mon score personnel est très légitimité et je suis crédible. Pour le district de Boussu, nous amenons quatre élus, même un cinquième en cadeau du ciel. Ce n'est pas rien et ce serait difficile de faire plus." Député ou maïeur ? "Le perchoir pourrait m'intéresser et ne serait pas incompatible avec mon mayorat ..."